Le persona, cette cible imaginaire et pourtant si réelle

Un bon contenu marketing est un contenu optimisé, représentant votre marque, votre produit, mais surtout adapté à vos cibles. Créer un persona vous permet de mieux cerner votre cible et ainsi mieux l’approcher. Mode d’emploi :

Un persona, c’est quoi ?

Le persona vient du mot “personne”. C’est le client imaginaire à qui est destiné votre produit ou votre marque. Vous devez imaginer que ce client est en face de vous au moment où vous concevez votre stratégie de contenu avec votre équipe. Est-ce une femme, un homme, sa tranche d’âge, son mode de vie, ses modes d’achats, son lieu de vie etc. Quelles seraient ses attentes, ses envies, ses besoins, ses réclamations etc. Pour cela, n’hésitez pas à vous baser sur des études de marché, des enquêtes afin de vous appuyer sur des données réelles et non pas fictives. Vous devez créer un persona en vous basant autant sur des données démographiques que comportementales.

Vous devez identifier la personne à qui vous destinez votre produit et vous mettre à sa place. Ainsi, vous pourrez créer le “profil” de votre cible, en fonction du produit que vous vendez. Par exemple, pour une crème anti rides, vous ne ciblerez pas le même public que pour une crème anti acné. Chaque produit, chaque article que vous vendez doit avoir son propre persona. La création d’un persona vous permet d’anticiper les réponses de vos futurs clients, leurs attentes et ainsi, mieux préparer votre stratégie marketing.

Attention : il se peut que vous ayez plusieurs profils pour une marque ou un de vos produits. Dans ces cas-là, sélectionnez les personas les plus importants ; jusqu’à trois maximum. Sinon à trop extrapoler, vous risquez de ne toucher aucune cible.

L’entonnoir

À l’image d’un entonnoir, voici les quatre types de personas auxquelles vous allez faire face :

persona

  1. Le suspect. C’est un contact, une personne que vous avez trouvé via votre site internet, les réseaux sociaux, un salon etc. Ce suspect a un besoin réel auquel vous êtes susceptible de pouvoir répondre. Cependant, cela reste un contact brut, sans attache.
  2. Le lead. Le contact a été établi et il s’avère que cette personne a un besoin auquel vous pouvez répondre avec certitude. Il a manifesté un intérêt pour votre marque, votre produit ou votre société mais n’est pas encore prêt à vous acheter quoi que ce soit.
  3. Le prospect. Il existe un contact réel entre vous. Cependant, il n’est pas encore prêt à acheter. Il a besoin de quelques arguments supplémentaires pour se décider à acheter et faire affaire avec vous.
  4. Le client. Votre contact passe à l’action et achète vos produit.

Adaptez-vous

Dorénavant, vos personas sont créés, vous savez à qui vous vous adressez, quelles sont les attentes de vos futurs clients, quelles sont ses interrogations et vous avez déjà toutes les réponses à vos questions. Vous allez donc devoir adapter vos moyens de communication, le langage de vos contenus ainsi que sa qualité.

Pour cela, vous allez devoir mettre en place une équipe rédactionnelle afin de proposer des contenus au plus juste de leurs attentes. Ce sera le sujet de notre prochain article.

Article précédent : Inbound Marketing et Push Marketing – On vous explique tout